Les Joyaux de la Couronne - Carnet de voyage en Martinique J2

Mis à jour : août 29

Programme du jour : Farniente !

... Ou pas

Bon, au moins au début, on est en #vacances ...

Mais on est en #Martinique que pour 8 jours. Ce serait dommage de rester au lit, non ?

Luc est allé chercher de quoi faire un petit déjeuner à la supérette, mais, vous savez quoi ?

Il en a profité pour passer à la boulangerie ! Sans moi ! Grrrrr….


Entre deux bouchées de "pâté goyave" je lui ai fait me promettre qu'on y retournerait ensemble dans l'après-midi. Au moins il a aussi repéré comment aller à la plage du "bourg" des Anses d'Arlet.

C'est tellement mieux de s'y #prélasser le matin plutôt que de rester dans son lit pour la grasse mat'…


Après une heure et demie de #détente, et alors que la plage se remplit petit à petit en ce dimanche matin, je force Luc à se bouger un peu. On est censés visiter la commune (et la plage!) du #Diamant aujourd'hui, et ce serait bien qu'on parte assez tôt pour y déjeuner, non? Alors, hop ! En voiture !


Pour arriver au Diamant, on commence par passer par le quartier de Petite-Anse.

Dans le guide, ils disent qu'il y a des #randonnées intéressantes, mais je ne sais pas si on aura le temps de les faire. Je sens qu'il va nous falloir revenir en Martinique…

Après Petite-Anse, on entre dans la commune du Diamant.

On n'est pas encore au bourg, mais on s'arrête au #Cap110. C'est un mémorial sur une falaise qui surplombe l'Anse Caffard, une petite plage avant la plage principale du Diamant.

Là, une quinzaine de bustes disposés en pointe sont tournés vers la mer. Ils sont tous identiques, blancs, la tête basse, des visages sans trait et les bras collés au corps.

La plaque à l'entrée du site explique que le mémorial a été érigé en souvenir des #esclaves victimes dans la #traite #transatlantique.

En particulier, le site a vu s'échouer un bateau #négrier amenant des esclaves en Martinique en 1830. Même si la traite négrière était illégale, des navires venant d'Afrique continuaient à alimenter l'île.

Celui-ci avait probablement fait escale dans le Golfe de #Guinée, vers lequel sont dirigées les statues (d'où le nom de Cap 110).

Après avoir passé quelques minutes à écouter avec elles les vagues qui s'écrasent sur les rochers en contrebas, Luc et moi reprenons la voiture.


La route redescend pour longer la plage de la #Dizac et nous arrivons finalement au Bourg du Diamant, où nous garons sur un parking au bord de l'eau. Il est presque midi et on a faim. Bon, okay, j'ai plus faim que Luc (mais non, les pâté goyaves ça ne suffit pas), mais je planifie mieux aussi et il aura faim de toutes façons !!

Alors, on commence par aller au #restaurant avant de profiter de la #plage. Je sais bien que j'ai déjà mangé du #poisson grillé hier, mais que voulez-vous? C'était tellement bon :-)


Depuis le restaurant on voit sur la mer le petit îlet qui a donné son nom à la commune : Le #Rocher du Diamant. Le serveur nous fait voir que d'ici, il est dans le prolongement de collines ("mornes") dont la forme rappelle une femme couchée sur le dos.

Et, quand il fait beau, on peut même voir l'île voisine en face de la baie, Sainte Lucie.

Et il nous donne une anecdote intéressante en plus. Durant les batailles entre Britanniques et Français du 18ème et 19ème siècles, la Marine Anglaise a officiellement inscrit l'îlet dans ses registres comme un navire ! Oui! HMS Diamond Rock est (pour eux) le plus vieux de leurs navires en service. Et pour cause, il (elle) n'a jamais coulé :-D

Il nous a dit qu'il croit que les navires anglais passant à proximité du Rocher doivent toujours le saluer, mais il n'en était pas sûr. Ah perfide Albion !


Après le café, promenade les pieds dans l'eau le long de la plage le temps de digérer, avant de prendre un bain de mer bien agréable sous le soleil de l'après-midi.



Ca prendrait trop de temps de parler de la végétation de la plage, mais il y des raisiniers !

Si si! Je vous laisse chercher ce que c'est.

Et aussi, le serveur nous a prévenus de ne pas se coucher ni sous les #cocotiers, ni sous les "mancelliniers". Là aussi je vous conseille de faire une recherche.

La plage est vivante, avec beaucoup de monde qui vient profiter en famille.


Déjà La fin de la journée et on s'apprête à rentrer à la maison. Avant ça, une dernière escale nous amène à la Maison du Bagnard. C'est une toute petite maisonnette aux couleurs vives qui offre une vue imprenable sur le Rocher. Une plaque explique qu'elle a été construite à son retour en Martinique par un homme qui avait été condamné au #Bagne en Guyane.

Une histoire d'élections à l'époque coloniale, ça ne rigolait pas apparemment…


Ce soir, on dîne à la maison en regardant la télé. Je parcours mes photos du jour pour en poster quelques-unes. Non, non, pas pour me vanter...

Mais je me sens forcée de #partager mes amis, ahahahahahah.

Les souvenirs reviennent avec les photos : la Maison du Bagnard, les vagues sur la plage, le selfie au restaurant, le Cap 110, le Rocher du Diamant, Petite-Anse, les pâtes goyaves…???

Oh Non !!!! On a oublié d'aller à la boulangerie!!!

Bonus : "La Martinique comme les Martiniquais" (#LMCLM)

#LMCLM n°3 : Les pâtés goyave, c'est un biscuit de pâte brisée fourrée à la confiture de goyave. Il n'y avait pas beaucoup de monde à la boulangerie, et la boulangère lui a expliqué qu'on ne prononce pas "go – yave", mais "goi – yave". Comme on prononce "voyage". Ou "joyau". Ou "soyeux". Ou n'importe quel mot avec "oya" ou "oye". Pourquoi je ne prononçais pas comme ça avant???

#LMCLM n°4 : Les communes de Martinique peuvent être étendues, avec des quartiers un peu éloignés du centre. En Martinique, ils appellent le centre d'une commune "le bourg". Sinon, ils ne parlent pas de collines ou de montagnes, mais plutôt de "mornes".

24 vues

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ

ASSISTANCE CLIENT 24H/24

LIVRAISON RAPIDE

RETOUR SOUS 7 JOURS

COKÍ

FAQ     ・      CGV      ・      PARTENAIRES ET DISTRIBUTION      ・      PRESSE      ・      MENTION LÉGALES ET DONNÉES PERSONNELLES

Site web fait avec       par Justfair agency