Puzzles et fonctions cognitives

Mis à jour : 8 nov. 2019

Les fonctions #cognitives, c'est quoi ?

Ce sont les grandes fonctions du #cerveau qui forment notre appareil à penser.

Elles sont importantes car elles nous permettent de réaliser toutes nos actions.


Concrètement, on parle

  • de perception, qui passe par l'identification sensorielle et le repérage dans l'espace

  • d'attention, pour maintenir à la conscience l'information qui aura été sélectionnée

  • de mémoire, qui enregistre, conserve et restitue les informations

  • de langage, instrument privilégié de la communication humaine

  • de motricité, l'ensemble de tout ce que nous faisons




Le raisonnement, aussi appelé fonctions exécutives, est également considéré comme une fonction cognitive et présente la particularité d'utiliser les autres fonctions supérieures.

Il fait appel à des compétences diverses que sont l'organisation, la planification, la capacité d'abstraction, la flexibilité, l'auto-discipline, la créativité ou encore la cohérence.



Et les #enfants dans tout ca ?

Durant les différents stades d'apprentissage, les enfants doivent acquérir et renforcer leurs différentes fonctions cognitives.

Quand elle parle d'enfants, Céline Alvarez propose de travailler sur les fonctions cognitive en trois grands blocs de compétences

  • le contrôle inhibiteur qui permet de rester concentré et de gérer ses émotions

  • la flexibilité cognitive qui s'appuie sur la créativité et permet de s'adapter

  • la mémoire de travail qui permet de garder les consignes en mémoire



Et ce sont ces compétences qui leur permettent d'être ensuite en situation d'#apprentissage.

Leur acquisition et leur renforcement importe avant même l'acquisition de compétences académiques.




Alors, pourquoi les #puzzles ?

La pratique des #puzzles permet justement à l'enfant de travailler ses fonctions cognitives.

Les formes et les couleurs à associer font appel à ses capacités de perception et de discrimination visuelle et développent ses capacités sensorielles.

Le maniement des pièces lui demandera de la créativité et de la flexibilité en travaillant sa motricité fine (comme celle des mains).

Passer du modèle à son puzzle en construction entraîne la mémoire dite de travail (celle qui conserve les informations moins d'une minute) et apprend également à partager son attention.


Pour résumer l'ensemble, un puzzle, en demandant de faire le lien entre la forme et l'emplacement qui est le sien dans le dessin, apprend à l'enfant à mener un raisonnement. Il met en enchaînement de tâche au service de la résolution d'un problème.

On parle là de praxies constructives, c'est-à-dire l'ensemble des fonctions qui permettent de reconstituer un tout à partir d'éléments séparés et qui ont une relation spatiale entre eux.


La fierté éprouvée à chaque pièce placée et quand le puzzle est terminé l'encourage à développer sa patience et, à chaque fois, il améliore sa concentration.


Et surtout, les fonctions cognitives, ça s'entretient tout au long de la vie !!


Un exemple, la mémoire de travail est celle qui est le plus rapidement affectée par le #vieillissement.

Et si on parle de personnes âgées, on sait que l'entretien des fonctions exécutives permet de maintenir leurs capacités à raisonner, à prendre des décisions et à résoudre des problèmes.




Dans une étude dirigée en 2017 par Patrick Fissler de l'université d'Ulm en Allemagne sur une population de 100 adultes de 50 ans et plus, il ressort que "la pratique du puzzle améliore significativement la mémoire à court et à long terme, mais aussi la flexibilité cognitive, la rotation mentale et la perception visuo-spatiale."

En observant que les personnes qui ont fait beaucoup de puzzles tout au long de leur vie sont en meilleure forme cognitive que les autres, Patrick Fissler rajoute :

"Cela peut représenter un facteur de protection contre l’altération des fonctions mentales à un âge mûr, surtout si on fait des puzzles durablement et régulièrement, et pas seulement de temps à autre."


Et en plus, faire des puzzles, ça détend !!

En fixant leur attention sur le puzzle, beaucoup de personnes arrivent à mieux #déconnecter et donc se détendre et se libérer de leur quotidien.




Le puzzle est une activité saine, #zeroécran, bonne pour le cerveau et qui peut se pratiquer à plusieurs et donc en famille, sans contrainte d'âge.


Alors, et vous, qu'attendez-vous pour commencer ?




Et pour voir nos différents modèles, c'est ici !!!



Sources

(1) Wikipedia

(2) apprendreaeduquer.fr

(3)happyneuron.fr

(4) Fissler P., Küster O. C., Loy L. S., Laptinskaya D., Rosenfelder M. J., Von Arnim C. A. F., et al. (2017). Jigsaw Puzzles As Cognitive Enrichment (PACE) - The effect of solving jigsaw puzzles on global visuospatial cognition in adults 50 years of age and older: study protocol for a randomized controlled trial.

0 vue

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ

ASSISTANCE CLIENT 24H/24

LIVRAISON RAPIDE

RETOUR SOUS 7 JOURS

COKÍ

FAQ     ・      CGV      ・      PARTENAIRES ET DISTRIBUTION      ・      PRESSE      ・      MENTION LÉGALES ET DONNÉES PERSONNELLES

Site web fait avec       par Justfair agency